homelies.fr, une homelie pour chaque jour
homelies.fr, une homélie pour chaque jour de l'année

Férie de l'Avent

lundi 22 décembre 2014

Famille de Saint Joseph
Décembre 2014   semaine précédente Lu 22  Ma 23  Me 24  Je 25  Ve 26  Sa 27  Di 28  semaine suivante
Imprimer
L’identification de Marie à Israël, fille de Sion, demeure de Dieu, structure tout le cantique du Magnificat que la liturgie propose aujourd’hui à notre méditation. Ce dernier commence par l’action de grâce de l’humble servante qui réfère toute louange à Dieu seul : « Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur. Il s’est penché sur son humble servante ».

Cette action de grâce personnelle devient alors action de grâce collective de tout le peuple : « toutes les générations me diront bienheureuse », pour s’achever avec la figure d’Abraham qui en Marie voit s’accomplir la promesse de Dieu : « il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race à jamais ».

De Marie à Abraham, de l’accomplissement à l’origine première de la foi dans la promesse, c’est toute l’histoire du salut qui est ici récapitulée dans toutes ses dimensions, personnelles et communautaires.

En Jésus, se réalise la mystérieuse promesse biblique de Sophonie 3, 15 que Dieu viendrait résider en son peuple, dans les derniers temps : « le roi d’Israël, le Seigneur est en toi ». Le Fils de Dieu devient fils de Marie qui est le signe et le lieu de ce Mystère comme Fille de Sion eschatologique. Désormais, le lieu de l’Alliance vivante de Dieu avec son peuple n’est plus dans l’Arche de bois mais dans l’esprit et le corps de la Vierge qui le reçoit. Marie est ce nouveau tabernacle, cette nouvelle Arche, qui contient en elle la présence de Dieu.

En ce jour, laissons-nous entraîner dans l’élan de la joie de Marie et d’Elisabeth devant l’excellence du mystère de salut qui s’est accompli il y a deux mille ans et qui s’actualise aujourd’hui encore pour nous. Avec Jean-Baptiste, bondissons de joie à l’accueil du Verbe incarné qui vient visiter son peuple.
Oui, derrière cette jeune femme qui vient rendre visite à sa cousine c’est le Verbe qui vient visiter son précurseur et, en le consacrant et le sanctifiant par l’Esprit, continue les visites de Dieu à son peuple et prépare les visites du Verbe au sein de la Nouvelle Alliance.

Avec Marie, dans l’humilité, glorifions Dieu pour cette merveille. Car il faut être humble, littéralement « pauvre » pour reconnaître dans la banalité d’un tel événement la réalisation d’un si grand mystère. Rappelons-nous ces paroles de Jésus lui-même : « Je te bénis Père d’avoir caché cela aux sages et aux savants et de l’avoir révélés aux humbles » (Mt 11, 25).
Sans aucun mérite de notre part, il est venu nous sauver pour nous donner part à sa divinité et à son éternelle sainteté. Avec Marie laissons éclater notre joie : « le puissant fit pour moi des merveilles, saint est son nom ».

« Oui Seigneur en ce jour nous invoquons ton nom qui est saint. En lui, notre esprit exulte et notre âme est en fête, car il est le seul nom qui nous sauve : Jeshua, Dieu Sauveur. Amen, Alleluia. »
Frère Elie
Retour haut de page